Les conférences du mardi en pratique

Les conférences du mardi midi se donnent au Centre Culturel de Rhode-Saint-Genèse, Wauterbos 3, (accès par ascenseur et parking aisé) de 12h30 à 14h.
Sandwiches, café, thé et potage frais à prix modique à partir de 11h45.

PAF : Une conférence : membres 8 € - Non membres 10 €
Abonnement 6 séances au choix : membres 40 € - non membres 50

 


7 mars : Si le roi Léopold II nous était conté…

Francis BALACE
 docteur en philosophie et lettres,
 professeur ordinaire honoraire ULg.

Personnalité très contestée au point que la commémoration du 150ième anniversaire de son accession au trône a été annulée.

Il est pourtant surnommé le Roi Bâtisseur, il a obtenu à la conférence de Berlin la reconnaissance de l'Etat Indépendant du Congo et sous son règne la Belgique fut la deuxième puissance économique mondiale....

 


14 mars : Un aperçu de l'économie

 

Bruno COLMANT
  docteur en économie appliquée ULB,
  professeur ULB , UCL, ICHEC, Vlerick Business School
  membre de l’Académie royale de Belgique

L’euro n’est pas une monnaie spontanée mais l’aboutissement d’un rapport de forces nationales découlant de la réunification allemande. Si les premières années de cette monnaie, introduite en 1999, furent baignées dans un contexte économique favorable, la crise bancaire de 2008 et la banqueroute grecque en dévoilèrent les failles. Les différents États-membres n’ont pas partagé leurs finances publiques, ni créé d’organe politique destiné à aligner les économies.

L’euro n'est plus porté par un élan politique commun parce que la différence de croissance entre les pays européens s'accroît et que la prospérité n'est plus partagée. Aujourd’hui, les rentiers du Nord européens se plaignent de taux d’intérêt négatifs tandis que le chômage du Sud européen suffoque sous une monnaie trop forte.

L’euro n’a pas apporté suffisamment d’intégration politique et de croissance. Cette monnaie pourrait susciter son propre sabordage si sa gestion n'est pas repensée dans le sens d’une plus grande solidarité financière et d’une compréhension socio-politique accrue des différents Etats-membres.

Plus que jamais, la perpétuation de l'euro repose sur le fragile équilibre de l'axe franco-allemand. Sans sursaut moral et une action politique décisive, un fait politique pourrait conduire à une  sécession monétaire ou, pire, déclarer un véritable schisme qui mettrait fin à une des plus stupéfiantes expériences de l’histoire des monnaies.

 


28 mars : Les jardins dans la culture japonaise


Francis PEETERS
  guide conférencier, spécialiste de l’art asiatique

Le jardin japonais n’est autre que le miroir de notre âme où se lient instinct et éducation, ombre et lumière, passion et retenue.

De la préhistoire à nos jours, la conférence nous emmène à la découverte des plus emblématiques aménagements et de leur symbolique sans oublier le contexte social et culturel qui a permis leur épanouissement.

 


Conférences passées

 

20 septembre : Sciences et société

Philippe BUSQUIN
   licencié en sciences physiques ULB,
   ancien commissaire européen chargé de la recherche

Notre société actuelle est confrontée à des progrès technologiques majeurs à un rythme inconnu jusqu'ici. L'impact en est considérable et prélude à des bouleversements fondamentaux du « vivre ensemble ».

Le climat, l'énergie, la robotisation, le transhumanisme, les cellules souches et tant d'autres domaines modifieront profondément notre mode de vie et surtout celui de nos enfants et petits-enfants. En outre, dans de nombreux cas, l'absence de certitude scientifique absolue pose un problème crucial quant aux décisions à prendre. 

 

11 octobre : Jacques Prévert, le poète magnifique

Martine CADIERE
  auteure et conférencière

Jacques Prévert, poète inspiré et scénariste talentueux, a traversé le 20ème siècle en créant une poésie vivante et populaire faite de bistrots, de gouaille, de révolte et d’amitié. L’histoire de Jacques Prévert ressemble à un roman avec des rencontres, des chemins de création, des livres et des mots en fête.

La conférencière présente une biographie de l’artiste, des portraits inédits, des lectures et une analyse de poème, des plages musicales émouvantes et des vidéos d’extraits de films mythiques.

 

18 octobre : Physique et musique: dorémifasol…la science

Pasquale NARDONE
  docteur en physique et cosmologie ULB,
  professeur ULB

Passionné par le contrepoint, ce physicien s'interroge sur les nombreux liens qui unissent la musique et les sciences. Il se passionne pour les instruments, leurs sons, la voix humaine. Peut-on, à partir de données mathématiques, recréer la partition d'un grand maître? La création artistique échappe-t-elle aux lois physiques?

C'est cette fascination que Pasquale Nardone a choisi de partager avec son public.

 

25 octobre : Faut-il avoir peur des neurosciences ?

 Marc CROMMELINCK
  docteur en psychologie UCL,
  professeur émérite UCL (médecine),
  membre de l’Académie royale de Médecine

Les méthodes des neurosciences relèvent tant de la physiologie nerveuse que des sciences cognitives.

Quelles sont les questions éthiques qui se posent à l’annonce d’une maîtrise du cerveau humain? Les avancées récentes des neurosciences éclairent-elles d’une manière nouvelle les rapports entre conscient et inconscient ?

A la faveur de quelques exemples, le conférencier montrera combien est fécond le dialogue entre philosophie de l’esprit et neurosciences.

Copie de la présentation (cliquer)

 

8 novembre : Solar Impulse : des ailes pour l’avenir

Claude MICHEL
  ingénieur chimiste ULB,
  head of the Solvay/Solar Impulse partnership

Quoi de plus fabuleux que l'odyssée de cet avion propulsé uniquement par l'énergie solaire ?

Le conférencier va nous conter cette aventure autour du monde que Jules Verne n'avait pas osé imaginer et nous parler des retombées technologiques que l’on peut en attendre.

 

13 décembre : Vladimir Poutine et son rêve de Grande Russie

Nina BACHKATOV
  docteure en sciences politiques ULB, journaliste
  professeure ULg.

Spécialiste de la Russie et de l'Eurasie, attentive aux évolutions politiques, économiques et culturelles de l'espace post-soviétique,
Nina Bachkatov nous tracera un portrait du Président de cette grande nation qui rêve de rendre à sa patrie la grandeur d'antan.

 

17 janvier : Medias : sommes-nous tous des analphabètes ?

Pascal VREBOS
  auteur dramatique, producteur medias,
  professeur ULB

On a appris à lire et à écrire mais jamais ou si rarement à décoder les médias. Alors quid de l’objectivité ? Quelles sont les coulisses du 4e pouvoir ? Dans un journal comme sur un écran de télé, rien n’est réel, mais une mise en signes du réel…

Le citoyen est-il un sujet soumis, hypnotisé par les séductions médiatiques ? Comment devenir un consommateur en éveil qui ne soit pas le dindon d’une farce que d’autres écrivent pour lui ?

 

24 janvier : L’avenir du futur

Mark EYSKENS
   ministre d’Etat
   docteur en économie (KUL)
   professeur émérite (KUL)

Le conférencier, qui a vécu plusieurs vies au cours de son existence, nous livrera ses réflexions sur le passé et sa vision du futur.

 

7 février : Au cœur des enjeux de l’art actuel: clés pour décrypter l'art contemporain

 

Jean-Philippe THEYSKENS
  licencié en histoire de l'art et archéologie,
  professeur au CREPAC et à l'ISELP

Scandaleux, superficiels, élitistes? Ou nécessaires, généreux et inventifs? Les artistes aujourd'hui ne cessent de remettre en jeu notre perception de la création plastique.

En donnant quelques clés, décodons certaines constantes de ce contexte culturel foisonnant et parfois déroutant en analysant des œuvres récentes de David de Tscharner, Edith Dekyndt, Wim Delvoye, Marc Quinn, Lotte Van den Audenaeren, David Altmejd, Leandro Ehrlich, Tadashi Kawamata, Olafur Eliasson, Isa Genzken...

 


21 février : 7 milliards d’êtres humains : avant, et après ?

 

Jean-Michel DECROLY
  docteur en sciences géographiques,
  professeur ULB

L'humanité a connu au moins deux phases de croissance soutenue de sa population. La première, au Néolithique. La seconde, en cours depuis le milieu du XVIIIe siècle, a conduit la population mondiale à dépasser les 7 milliards d’individus en 2011.

Cela suscite de nombreuses questions. Quels sont les ressorts de cette forte progression du nombre d'êtres humains sur terre? Cette progression s'est-elle manifestée avec la même ampleur et selon des modalités identiques aux quatre coins du monde ? Va-t-elle se poursuivre au même rythme dans les prochaines décennies ?